Pour mener le secteur mondial du tourisme vers la reprise, Zurab Pololikashvili joint le geste à la Parole

Share on facebook
Share
Share on twitter
Tweet
Share on linkedin
Post
Share on whatsapp
Send
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Il devient lassant d’avoir à trop élaborer sur les effets particulièrement négatifs de la Covid-19 sur le secteur du tourisme, mais afin de respecter la nature d’une bonne narration, il est important pour les lecteurs de faire une chronologie de cette pandémie pour évaluer son impact d’un point de vue historique.

Aucune des crises mondiales survenues au cours des 50 dernières années, ne peut être comparée à cette terrible pandémie de la Covid-19. Ses répercussions sont inimaginables et afin d’y faire face il est indispensable d’avoir un leadership novateur et progressiste pour tracer une voie qui permettra de réhabiliter la confiance dans le secteur du tourisme.

Fiche descriptive:
Selon les dernières données de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), les destinations ont accueilli 900 millions de touristes internationaux de moins par rapport à la même période en 2019. Cette situation se traduit par une perte de 935 milliards $ de recettes d’exportation du tourisme international à fin octobre 2020 soit plus de dix fois la perte enregistrée en 2009 sous l’impact de la crise économique mondiale.

Nous n’arrivions toujours pas à croire que nous allions devoir attendre au moins six mois avant de pouvoir voyager, sur la route ou dans les airs, pendant que la covid-19 fait des ravages et reste sur une trajectoire qui menace non seulement des vies mais aussi la subsistance économique des populations à l’échelle globale. Le fait que le tourisme représente un emploi sur dix dans le monde, dépeint à juste titre la détresse que traverse actuellement l’écosystème du tourisme.

Dans ce contexte, une chose est sûre : un leadership clair et affirmé est le facteur clé pour traverser cette crise sans précédent, que ce soit au niveau institutionnel, régional ou multilatéral.

The First meeting with UNWTO led by the Secretary General and the World Health Organization in Geneva

Première étape décisive :
Après la déclaration par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de l’épidémie comme pandémie, le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili et son équipe se sont rendus en Suisse pour rencontrer la direction de l’OMS afin d’explorer les moyens de d’atténuer les impacts sur le secteur notamment d’un point de vue sanitaire.
Le Secrétaire général de l’OMT, M. Pololikashvili, a déclaré : « La flambée de COVID-19 est avant tout une question de santé publique. L’OMT inscrit son action dans le sillage de l’OMS, avec laquelle nous entretenons d’excellentes relations de travail depuis le premier jour. Cette réunion a permis de réaffirmer l’importance d’une coopération solide et de la solidarité internationale. Je me félicite que le Directeur général reconnaisse à sa juste valeur le rôle que peut jouer le tourisme, maintenant comme à l’avenir. »
Suite à cette mission, le Secrétaire Général de l’OMT a lancé un appel à la responsabilité collective des voyageurs et du secteur du tourisme, dans le monde entier, face à la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Ceci s’est traduit par le lancement de la campagne #RestezChezVousAujourd’hui et #VoyagezDemain qui a été activement relayée par la grande majorité des acteurs du secteur du tourisme au niveau mondial.
Comité de crise

Le Comité de crise pour le tourisme mondial, présidé par le Secrétaire général de l’OMT a convoqué de nombreux partenaires internationaux afin de non seulement sensibiliser les gouvernements sur les recommandations élaborées pour affronter la crise mais aussi de prendre en compte dans les mesures de relances les impacts sur le secteur du tourisme. Ce comité a fait des progrès significatifs, Zurab Pololikashvili, en tant que capitaine du bateau de l’OMT, est allé plus loin en organisant des réunions virtuelles et en personne avec des organisations de haut niveau telles que la Commission européenne, le Parlement européen et d’autres organismes internationaux pour s’assurer que le tourisme est pris en compte et qu’il constitue un élément clé de la relance des plans nationaux. La Commission européenne a ensuite alloué 50 millions d’euros comme budget initial pour le secteur.

Engagements de haut niveau et visites en personne
En pleine pandémie, pratiquement tous les événements mondiaux ont été réduits à des activités en ligne. L’OMT n’était pas à l’abri des effets dévastateurs de la pandémie, elle s’est adaptée de manière proactive et a tenu quatre de ses commissions régionales sous forme virtuelle avec le soutien tacite de ses États membres. L’organisation n’a jamais été exclue de ce qui devait être la “nouvelle normalité” consistant à rassembler les gens pour continuer à tracer une voie rapide, cohérente et unie afin d’assurer la continuité de sa mission et de ses objectifs.

The Secretary General of UNWTO Zurab Pololikashvili in an elbow shake with President of Namibia Dr Hage Geingob during the UNWTO’s visit to Namibia

Une des grandes caractéristiques du leadership est d’être capable d’aller de l’avant pour prendre des décisions audacieuses en temps de crise. Il ne se passerait pas une semaine sans que l’on reçoive des courriels et des informations sur les licenciements et la fermeture pure et simple d’entreprises touristiques.

Une des décisions courageuses prises par M. Pololikashvili en tant que leader de l’OMT, a été de tenir le Conseil exécutif dans les normes sécuritaires et responsables en Géorgie, il s’agissait du premier grand événement en présentiel concernant le tourisme et les Nations Unies depuis que la COVID-19 a été déclarée pandémie. La 112e session s’est déroulée dans un format hybride, avec plus de 170 délégués de 24 pays. Les opposants et les pessimistes ont dû se rendre à l’évidence et ont félicité l’organisation basée à Madrid pour avoir montré la voie à suivre dans ce secteur.

Un Zurab très dynamique a pris des mesures pour inciter les plus hauts dirigeants des gouvernements nationaux et des blocs régionaux à intégrer le tourisme dans ses plans de relance. Il a ajouté qu’ils devraient aller au-delà des mots pour se manifester par des actions. Selon lui, le tourisme ne pourra maintenir son bilan enviable de secteur très résilient. Ses différentes visites dans différents continents l’ont conduit en Italie (à l’époque le premier pays Européen le plus touché), en Espagne, en Arabie Saoudite, en France, à Bruxelles (Commission européenne), en Égypte, en Tunisie, en Namibie et au Brésil. Les dirigeants des pays susmentionnés se sont engagés en faveur du tourisme et ont fait des déclarations à cet effet.

Assistance technique pour la relance du tourisme
le dispositif d’assistance technique pour le redressement du tourisme préparé en réponse à la COVID-19 a été conçu pour aider les pouvoirs publics, le secteur privé et les organismes donateurs à faire face à cette crise socioéconomique sans précédent.

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « C’est maintenant qu’il faut soutenir le secteur du tourisme par des actions concrètes tout en le préparant à émerger plus fort et plus durable de cette crise. Les plans et programmes de redressement du tourisme vont se traduire par des emplois et de la croissance économique, non seulement pour le tourisme mais aussi au-delà, pour l’ensemble des sociétés. Ce dispositif d’appui va aider les gouvernements et les entreprises à mettre en œuvre nos recommandations pour le redressement. »
Le dispositif accompagne la série de recommandations déjà publiées par l’OMT appelant à l’action pour atténuer l’impact socioéconomique de la COVID-19, lesquelles ont été entérinées par le comité de crise de l’OMT pour le tourisme mondial. Le dispositif prévoit trois domaines possibles d’intervention pour accélérer le redressement du tourisme, à savoir les domaines économique, promotionnel et institutionnel.

Le dispositif préparé en réponse à la COVID-19 d’assistance technique pour le redressement du tourisme préconise la mise en place de politiques et de mesures pour stimuler la reprise économique du secteur du tourisme. Elles devront s’accompagner dans le même temps d’évaluations de l’impact et des besoins et de plans nationaux spécifiques à l’appui du redressement du tourisme, entre autres mesures.

Dans les domaines du marketing et de la promotion, l’OMT se tient prête à apporter son assistance technique pour identifier les marchés pouvant accélérer la reprise, en cherchant à diversifier les produits et à (re)formuler les stratégies de marketing et activités promotionnelles.

Le troisième pilier est celui du renforcement des institutions et de la résilience. Il vise plus particulièrement à développer le partenariat public-privé et à promouvoir la collaboration à l’appui du redressement du tourisme, et à améliorer les compétences en matière de gestion des crises et de relèvement ultérieur.
https://webunwto.s3.eu-west-1.amazonaws.com/s3fs-public/2020-05/COVID-19%20Tourism%20Recovery%20TA%20Package_8%20May%202020%20FR.pdf

Des idées innovantes pour accélérer la reprise
L’adversité, dit-on, est la mère de toutes les inventions. L’OMT, dans le cadre de sa transformation numérique sous le scribe actuel, a connu des progrès majeurs et marquants pour changer le visage du tourisme. Il n’a fait que s’améliorer pendant la pandémie. L’OMT, en collaboration avec le géant des médias CNN, a lancé la campagne ‘Inspire Africa’ : idées de marque Afrique qui invite les acteurs clé du marketing et des stratégies de marque à proposer des idées de campagne pour positionner l’Afrique en tant que destination dans l’esprit des voyageurs.
L’organisation a lancé en mai 2020 le Challenge des solutions pour guérir le tourisme en invitant les Start-ups les plus disruptives, les entrepreneurs afin de trouver des solutions pour atténuer l’impact de la Covid-19 sur le tourisme. Plus de 1,000 candidatures provenant de 100 pays différents ont été reçues dont plus de 134 provenant de pays africains.

l’OMT a également lancé la campagne #MyAfrica sur les réseaux sociaux à forte dimension humaine pour renforcer le potentiel de l’Afrique en tant que destination touristique dynamique et variée.

Alors que le tourisme s’accélère pour relancer le secteur, l’OMT s’est associé à CNN pour lancer la campagne #RestartTourism. Le leadership dans tout cela est essentiel et constitue le principal catalyseur du changement. On peut citer le challenge des solutions de guérison, le challenge de l’hospitalité parmi tant d’autres.

Connaissances du marché (Marketing Intelligence)
La pertinence des données n’a jamais été d’une priorité aussi importante que maintenant. La fluidité de la situation a nécessité des informations et des données de dernière minute pour permettre au secteur de planifier à l’avance. Une fois de plus, l’OMT a été le point de référence pour la collecte de données et a lancé de façon remarquable le tableau de bord de la relance du tourisme le plus complet à ce jour, le traceur est le résultat d’un partenariat entre des organisations internationales et le secteur privé. Disponible gratuitement, il couvre les principaux indicateurs de performance du tourisme par mois, régions et sous-régions, ce qui permet de comparer en temps réel la reprise du secteur dans le monde et les industries. Il convient de souligner que l’OMT est l’une des rares organisations internationales à avoir mené et fait preuve de dextérité dans son travail au cours de cette période sans précédent.

Renforcement des capacités
Bien se préparer pour relancer le tourisme était une nouvelle normalité. Le renforcement des capacités en vue d’attendre un redémarrage n’a jamais échappé à l’organisation mondiale du tourisme et a aidé les États membres à se préparer et à réagir en conséquence. Un nombre incalculable de webinaires ont été organisés pour aider le secteur à bien se préparer à la reprise.

Amertume, calomnie et mensonges éhontés !
L’histoire au moins est toujours là pour nous guider dans notre quête d’un nouveau chemin pour rendre notre monde meilleur. Il est normal de ne pas être d’accord sur les moyens d’améliorer le monde, mais vous devez certainement être interpellé lorsque vous utilisez les médias pour salir de boue et faire circuler des mensonges et des fictions dans l’imagination du publique. Certains industriels et acteurs respectés du secteur ont lâchement eu recours à des mensonges et à des manigances bon marché, dans le but de ruiner et de ternir l’image de l’OMT, par extension de la direction du diplomate géorgien. Il est encore plus déprimant de constater que d’anciens occupants de la haute fonction se sont joints à la cacophonie pour jeter des contre-vérités dans le but de décrédibiliser Zurab et son administration.

Je ne réponds généralement pas à un tel charabia, mais un ” un mensonge répété mille fois se transforme en vérité “.
En tant qu’africain, je suis heureux de faire état des progrès réalisés dans le développement du tourisme sur le continent, même si l’on souhaite que le tourisme ait un impact positif sur la vie de nos populations. Loin d’être des vœux pieux, mais les mêmes personnes qui font du bruit aujourd’hui ne peuvent même pas pointer du doigt un seul secteur en train de changer les réformes qu’elles ont entreprises lorsqu’elles ont eu le privilège d’apporter des changements.

C’est une logique faible et tordue pour quiconque de suggérer cela, une industrie dynamique comme le tourisme a recours à des modes de gouvernance léthargiques en ce moment particulier.

Les chiens aboient, mais la caravane passe.

Alors que nous entamons une nouvelle année 2021, la reprise du secteur du tourisme se fera avec le soutien de tous et chacun.

Un article de VoyagesAfriq Travel Media. VoyagesAfriq est le premier portail du tourisme en Afrique.

Share on facebook
Share
Share on twitter
Tweet
Share on linkedin
Post
Share on whatsapp
Send

Related Posts

Sponsored

Follow Us

VOYAGESAFRIQ is a Travel and Tourism media with interest in promoting Africa to the world. We provide superior news content about the Travel and Tourism industry in Africa and beyond. Our team of writers and editors make sure the African story is told with a global perspective.

Submit Press Release to: info@voyagesafriq.com

Sign Up for our Newsletter

© 2008 - 2020 Voyages Afriq Media - All Rights Reserved. Powered by WhiteOrange